Rechercher
  • asiguadeloupe1

Équilibrer le travail de mission numérique et la santé spirituelle



Jamie Jean Schneider Domm

Stratège numérique, médias sociaux Inspiré par Dee Casper, directeur , CORE à la Pennsylvania Conference of Seventh-day Adventists


Puis, comme il y avait tant de gens qui allaient et venaient qu'ils n'avaient même pas la possibilité de manger, il leur a dit: «Venez avec moi seul dans un endroit calme et reposez-vous. Alors ils sont partis seuls dans un bateau vers un endroit solitaire. - Marc 6: 31–32 NIV

Pour les missionnaires numériques qui passent beaucoup de temps en ligne à travailler pour faire avancer l'Évangile, il est important que nous apprenions à sauvegarder notre propre spiritualité ainsi qu'à développer un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Une autre façon de formuler cela est de vous assurer que vous êtes nourri spirituellement avant de servir les autres. Cela peut être un énorme défi car lorsque vous travaillez pour une organisation religieuse, TOUT semble important en raison de l'impact éternel du travail. Et il ne semble pas y avoir de fin au travail qui doit être fait. Ceux d'entre nous qui ont choisi ce type de carrière sont autonomes mais aussi motivés par les attentes (ou attentes perçues) des autres. Comment priorisons-nous? Comment établir des limites qui nous permettent de faire le travail, tout en prenant soin de notre propre santé spirituelle? Nous ne sommes pas seuls. Dieu connaît nos limites, et Il ne veut pas que nous travaillions si dur que nous nous éloignions de Lui - la relation qui compte le plus. C'est pourquoi Il nous a donné le Saint-Esprit. Après nous avons donné toutes nos forces pour la journée et rentrer à la maison pour se reposer, l'Esprit Saint continue à travailler. Il ne veut pas non plus que nous plongions si profondément dans le champ de la mission que nous en soyons corrompus. Il y a beaucoup de conversations et de contenus toxiques sur les médias sociaux, tout comme les champs de mission physiques ont leurs dangers et leurs tentations. Si les premiers missionnaires de notre Église étaient restés à l'écart du champ de mission à cause des dangers, l'Église adventiste du septième jour ne serait jamais devenue un mouvement mondial. Nous devons aller là où se trouvent les gens et répondre à leurs besoins, tout en gardant simultanément les voies de notre cœur.

Voici quatre conseils aux missionnaires numériques pour aider à équilibrer les médias numériques et la santé spirituelle:

  1. Gardez les bords de votre journée. Commencez et terminez la journée sans les médias sociaux. Je peux facilement être consommé par les médias sociaux; c'est mon travail au moins huit heures par jour. Si je ne me fixe pas de limites saines, les aspects négatifs des médias sociaux commencent à me tirer vers le bas et à m'empêcher de vraiment me reposer. Le repos peut prendre plusieurs formes, mais je ne peux pas me reposer en passant des heures sur les réseaux sociaux personnels lorsque je travaille toute la journée sur ces mêmes plateformes. Ce que beaucoup considèrent comme du plaisir ressemble à plus de travail. Quand je ne travaille pas, je consomme des médias et des informations à l'ancienne en lisant des magazines et des livres, etc. Aussi, le matin, je tiens à suivre l'exemple de Jésus et à commencer par la prière solitaire et l'étude de la Bible… avec une Bible physique. "Très tôt le matin, alors qu'il faisait encore nuit, Jésus s'est levé, a quitté la maison et est parti dans un endroit solitaire, où il a prié." - Marc 1:35 NIV La paix du matin me permet de penser clairement et de me connecter avec Dieu. Je sais qu'au moment où le travail commence, je serai connecté sur plusieurs plateformes pendant au moins huit heures, donc ce temps de dévotion «analogique» est sacré. Une fois la journée terminée, je me déconnecte et je me tourne à nouveau pour imprimer du matériel, des exercices et des conversations en face à face pour m'aider à me détendre. Rester connecté en ligne toute la soirée peut perturber votre sommeil et entraîner une dépression . Si vous naviguez sur les médias sociaux pour éviter la solitude et la douleur, vous trouverez exactement le contraire de ce que vous cherchez.

  2. Structurez votre évangélisation / discipulat numérique et votre vie personnelle comme un centre missionnaire d'avant-poste. Un avant-poste physique est un endroit en dehors de la ville où vous pouvez vous éloigner de votre travail quotidien et vous connecter avec Dieu. C'est une communauté missionnaire qui fournit l'éducation, la restauration et la préparation du travail à faire dans la ville, où les missionnaires reviendront pour gagner la confiance et l'amitié des gens avec l'intention de gagner des âmes pour le Christ. Les médias sociaux sont un moyen similaire de construire des ponts et des relations avec les gens pour créer une influence positive au sein de la communauté. Utilisez la puissance connective des médias sociaux pour partager votre foi et montrer à vos amis que vous vous souciez d'eux. Les médias sociaux sont un centre d'influence pour le discipulat et l'évangélisation des amis. Mais n'oubliez pas de maintenir votre centre d'avant-poste, une partie distinctement distincte de votre vie où vous pouvez recalibrer puis revenir à votre champ de mission plus fort que jamais. «Lorsque le devoir nous appelle à cela, nous devons être doublement vigilants et prier, afin que, par la grâce du Christ, nous ne nous corrompions pas.» - Ellen G. White, Messages aux jeunes 419.1

  3. Les missionnaires numériques doivent avoir un objectif clair pour accéder aux médias sociaux. Mon ami Dee Casper ( directeur , CORE à la Pennsylvania Conference of Seventh-day Adventists) nous demande de traiter les médias sociaux comme un bureau de poste. En règle générale, dans un bureau de poste, vous entrez, récupérez le courrier et déposez le courrier et les colis sortants. La plupart des gens ne traînent pas toute la journée dans un bureau de poste. Ce serait étrange. Si nous allons en ligne avec un plan, cela nous empêche de nous laisser distraire de notre objectif et de notre mission d'origine. Allez sur les médias sociaux pour déposer du contenu, récupérez du contenu, connectez-vous avec vos amis, vérifiez les statistiques de performance, puis partez. N'emménagez pas. Nous avons tous eu l'expérience où nous avons l'intention de regarder une vidéo, et deux heures plus tard, nous ne savons pas comment le temps s'est écoulé - sans jamais accomplir ce que nous avions réellement prévu de faire.

  4. Lorsque vous êtes seul et que vous n'avez rien à faire, n'essayez pas de combler le vide en allant en ligne. C'est comme faire l'épicerie quand on a faim. La tentation vous mènera toujours plus loin que vous ne le souhaitez lorsque vous êtes vulnérable. Les médias sociaux sont un outil; ne le laissez pas vous utiliser. Allez-y pour servir, pas être servi. «Nous pouvons être placés dans des positions difficiles, car beaucoup ne peuvent pas avoir leur environnement comme ils le voudraient; mais nous ne devons pas nous exposer volontairement à des influences défavorables à la formation du caractère chrétien. » - Ellen G. White, Messages aux jeunes 419.1

Dieu ne nous a pas appelés à vivre dans les médias sociaux mais à influencer les gens à travers les médias sociaux. Notre influence en ligne peut s'étendre beaucoup plus loin que nous ne l'imaginons avec l'aide du Saint-Esprit. Dieu nous a appelés à utiliser notre influence numérique pour lui, que nous ayons un public de quatre ou 40 000 personnes. Nous plantons les graines; Dieu fait pousser les graines. Les gens déversent leur cœur en ligne. Nous pouvons être là dans leurs moments de crise avec amour, espoir et vérité. Mais pour qu'ils nous écoutent, nous devons soigneusement cultiver et utiliser notre influence numérique à dessein. En fixant des limites et en les respectant, nous pouvons être mieux équipés pour aider les autres.

0 vue

 

Les « Adventistes Laïcs des Services et Industries » ( ASI) est une association loi 1901 s’adressant aux chrétiens membres de l’église Adventiste du 7eme jour exerçant une activité à vocation commerciale et/ou professionnelle.


Le caractère unique de cette association revêt un double aspect : pour ce qui est du premier, nous reconnaissons que note temps, nos talents, nos finances et notre
corps appartiennent à Dieu et que nous sommes les gérants de ces biens. Deuxième aspect : notre engagement et notre témoignage au travers de programmes visant les services communautaires, le soutien et l’encouragement à la création d’institutions, d’entreprises et autres projets spéciaux.

Les membres d’ASI sont des hommes et des femmes de toutes vocations professionnelles  peintres et imprimeurs, artistes, architectes, notaires, banquiers, boulangers, constructeurs, dentistes médecins, directeurs d’écoles administrateurs d’hôpitaux, conducteurs de camions, marchands ambulants, restaurateurs et bien d’autres encore.

ASI Guadeloupe

5eme Rue de L'assainissement

97139 LES ABYMES

Tel: 0690-497816

asiguadeloupe@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon

© 2023 by Horizon. Proudly created with Wix.com